TEMPUS IV pour l’enseignement supérieur

Appui à la modernisation de l’enseignement supérieur, création d’opportunités de coopération entre les acteurs de terrain et renforcement de la compréhension

Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Géorgie, Moldova, Russie, Ukraine (Région Est) ; Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Territoire palestinien occupé, Syrie, Tunisie (Région Sud)

Timeframe: 2007-2013

Budget: 38 millions d’euros en 2007 ; 34,4 millions en 2008 ; 39,4 millions en 2009 ; 30,4 millions en 2010 ; 57 millions en 2011 et 59,5 millions en 2012 (budgets annuels alloués pour les pays de l’IEVP, Sud, Est et la Russie)

 Objectifs

 
Le programme Tempus soutient les initiatives des pays partenaires visant à moderniser leur système d’enseignement supérieur et crée des opportunités de coopération entre les acteurs de l’enseignement supérieur de l’Union européenne et des Pays Partenaires, qui travaillent ensemble sur les projets. Il renforce également la compréhension entre les cultures dans la mesure où il favorise le rapprochement entre les peuples et la convergence avec l’évolution de l’enseignement supérieur dans l’Union européenne pour stimuler la création d’emplois et la croissance économique.
  
Concrètement ?
 
Le programme finance trois types d’actions : des Projets Communs, des Mesures Structurelles et des Mesures d’Accompagnement. Les Projets Communs reposent sur des programmes multilatéraux entre établissements d’enseignement supérieur de l’UE et des Pays Partenaires, qui permettent de mettre au point, de moderniser et de diffuser des programmes d’enseignement et des méthodes et supports pédagogiques nouveaux, de stimuler le développement d’une culture de l’assurance qualité et de moderniser la gestion et la gouvernance des établissements. Les projets de Mesures Structurelles contribuent au développement et à la réforme des systèmes et des établissements d’enseignement supérieur dans les Pays Partenaires, à l’amélioration de leur qualité et de leur utilité, ainsi qu’à une plus grande convergence avec l’évolution de l’enseignement supérieur dans l’UE. Quant aux Mesures d’Accompagnement, elles comprennent des actions d’information et de diffusion, notamment des conférences thématiques, la réalisation d’études, la consultation des parties intéressées, etc.
 
Le programme lance des Appels à Propositions pour les deux premiers types d’actions, auxquels peuvent se porter candidats des partenariats, qui sont en fait des consortiums réunissant des organisations parmi lesquelles des établissements d’enseignement supérieur, des entreprises, des ministères, des ONG, etc., de l’Union européenne et des Pays Partenaires. Les mesures d’accompagnement font l’objet de contrats attribués à l’issue d’appels d’offres, voire de contrats-cadres. Le programme favorise également la coopération internationale et régionale, ce qui facilite une meilleure communication et l’émergence de nouveaux réseaux de contacts personnels et professionnels entre les milieux universitaires de l’UE et des pays partenaires. L’Agence exécutive « Éducation, audiovisuel et culture » (EACEA) est chargée de mettre en œuvre le programme Tempus.
 
Le programme succède à Tempus III, mis en œuvre entre 2000 et 2007.

Actions in brief

 
  • Appui aux processus de transition et de modernisation de l’enseignement supérieur dans les pays partenaires,
  • soutien de Projets Communs en faveur de l’élaboration de programmes, de méthodes et de matériels pédagogiques nouveaux,  
  • promotion de Mesures Structurelles contribuant à réformer les systèmes et les établissements d’enseignement supérieur,
  • amélioration de la convergence avec l’évolution de l’enseignement supérieur dans l’UE pour stimuler la création d’emplois et la croissance économique,
  • coopération avec le programme Erasmus Mundus, qui finance des activités de mobilité en faveur des étudiants et du personnel enseignant de l’enseignement supérieur.

 

http://eacea.ec.europa.eu/tempus/index_en.php

EU Cooperation with Syria is currently suspended due to the political situation in the country; however, since in principle Syria is eligible for cooperation under the ENPI, activities may be taken up again once the situation improves.

http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/EN/foraff/122168.pdf
NEWS
Tunisia: Last EU payment to PEFESE programme to improve youth employability
The EU has made its third and last payment to Tunisia’s Support Programme...
Electronic thematic press packs: an indispensible information source
Online and interactive, packed with information and examples, and with plenty...
Tunisia seeks to develop efficient vocational education and training system, report finds
Tunisia is for the third time taking part in the European Training...
FEATURES
A school for children of war
Syrian children have suffered “the fastest and clearest educational...
Lunch at the training restaurant
Thirty-two years ago, a group of parents of children with Down’s...
Healing war scars at school
Over 165,000 Syrians have crossed into Jordan to escape the conflict since the...
PUBLICATIONS
Making Better Vocational Qualifications in ETF Partner Countries – ETF study
The European Training Foundation has recently published a study on...
Young people not in employment, education or training in the EU Neighbourhood Countries – ETF Report
 A study conducted by the ETF on the situation of young people not in...
LINKS