Infos

Le commerce pour le changement : débat parlementaire au lendemain du Printemps arabe

Certains pays du Printemps arabe ont chassé leurs dictateurs mais ils doivent maintenant relever le défi de la transition vers la démocratie et le marché libre. Aujourd'hui, le Parlement européen débat d'un rapport de l'Italien Niccolò Rinaldi (Libéraux et démocrates) sur la politique commerciale de l'UE vis-à-vis du Sud de la Méditerranée, qui prône le soutien à la démocratie et la stabilité. Les députés voteront demain.

 
Dans une interview publiée sur le site internet du Parlement européen, Niccolò Rinaldi a qualifié la situation de test pour voir si l'UE est capable d'utiliser les dispositions du Traité de Lisbonne sur le commerce pour développer l'emploi, l'investissement et les petites et moyennes entreprises (PME) dans les pays du Printemps arabe. « Nous avons tous les instruments nécessaires ; à nous de voir si nous saurons nous en servir. »
 
Selon lui, le commerce est un fantastique moyen de renforcer les processus démocratiques complexes. « Nous devons utiliser le commerce comme un moyen de démocratiser le processus économique en faveur des PME. Nous devons exploiter ce potentiel et créer les meilleures conditions possibles pour que de nombreuses personnes puissent faire aboutir leurs projets et commercer avec l'UE depuis leur pays. »  
 
Le député italien a reconnu qu'il y avait toujours eu des clauses sur les droits de l'homme dans les accords de l'UE avec ses partenaires, mais qu'elles n'ont jamais été respectées.
 
Nous allons continuer à insérer des clauses demandant le respect des droits de l'homme dans les accords commerciaux, mais l'enjeu principal est que ces accords permettent aux citoyens de ces pays d'accéder au marché européen, que l'économie soit libéralisée pour qu'elle profite à davantage d'acteurs et pour éviter qu'un petit nombre d'entreprises appartiennent à un nombre limité de familles. »
 
Niccolò Rinaldi a indiqué que les relations commerciales se sont jusqu'à présent largement penchées sur l'agriculture et les agriculteurs européens en ont payé le prix. « Il faut maintenant diversifier nos relations commerciales en développant les PME pour permettre davantage de variété dans les produits. Cela diminuera la charge qui pèse sur les agriculteurs européens. » (EU Neighbourhood Info)
 
Pour en savoir plus
 
Niccolò Rinaldi – entretien
 
Rapport sur le commerce pour le changement : stratégie de l'Union européenne en matière de commerce et d'investissements pour le sud de la Méditerranée après les révolutions du Printemps arabe
 
ENPI Info Centre – Page web sur l'économie
 
EU Neighbourhood Info Centre – Dossier de presse sur les relations commerciales euro-méditerranéennes
 
DG Commerce – Relations commerciales euro-méditerranéennes

INFOS
Projets en marche n°3: l’aspect humain de la coopération de l'UE avec son voisinage
Projets en marche est de retour pour sa 3éme édition : le...
REPORTAGES
Le complexe solaire le plus grand d’Afrique
 Dans un espace désertique à perte de vue, l’Agence...
Un passeport pour l’export
La création et le développement de petites et moyennes...
Vignobles, artisanat et agro-tourisme dans les collines bibliques d’Israël
Le nombre de personnes employées dans l’agriculture traditionnelle...
PUBLICATIONS
Rapport annuel 2012 de la FEMIP
Selon le rapport annuel de la FEMIP, la Facilité...
Coopération régionale dans le voisinage européen
  Une brochure qui met l’accent sur les priorités de la...
Manuel sur le financement européen
Un manuel sur le « Financement européen pour le voisinage et...
LINKS